Si vous avez raté la partie 1, voici le lien.

Qu’est-ce qui s’est passé ? … je veux la discussion qu’il y a eu entre toi et eux ? / regarde, en vérité, ils veulent toi / mais je suis parti chez eux ! / je ne sais pas, parce qu’eux je t’explique, eux ils m’ont kidnappé à cause de toi. Tu comprends ? on a discuté, de me faire habiter par un djinn, « maintenant tu vas partir avec un des notres » je leur disais « très bien, comment il part avec moi ? » « Il va être avec toi mais tu ne vas pas le voir ! » c’est-à-dire que moi ce que j’ai compris, c’est qu’ils voulaient laisser un des leurs me posséder. Moi c’est ce que j’ai compris, qu’ils voulaient que quelqu’un restait avec moi, me possèdait, parce que je suis venu avec toi dans une aventure, ils ont pensé que j’allais venir avec toi dans toutes les aventures. Ils voulaient que quelqu’un me possède parce que j’allais aller avec Hasan etc. Ils voulaient Hasan ! ils voulaient que quelqu’un reste constamment avec lui. Je ne sais pas c’est quoi le secret avec toi Hasan parce qu’eux ils n’arrivent pas à te vaincre quand on vient aux faits. Je ne sais pas de quoi il s’agit les frères. Tu comprends ? / entre eux et moi il y a le Seigneur. Ok / Dieu merci de toute façon. Par rapport à la nourriture, quand j’ai été ils m’ont dit « tu vas aller maintenant au dirigeant, je ne suis pas arrivé à la chaise quand un nain est venu avec un plat, je ne sais pas, il y avait de la nourriture mais moi Hasan je ne me souviens pas ce qu’il y avait dedans comme nourriture. Et il me faisait ça (un geste où il tend l’assiette) il ne parlait pas, il faisait comme ça. Il me faisait comme ça (il se moque de sa manière de faire) au fond je me disais qu’est-ce qu’il me veut lui ? je ne savais plus parler (il rit) j’avais peur / t’étais terrorisé, terrorisé, terrorisé /

Oui, qu’est-ce qu’il me veut lui à me faire ça ? (il n’avait pas compris ce qu’il lui voulait, Hasan éclate de rire) il savait que j’avais faim les frères, pour moi pendant ces 4 jours et tout, il savait que j’avais faim. Régulièrement il me faisait comme ça (il refait le geste lol) « prend ! » mais il ne parlait pas, pas du tout. / tu ne sais pas ce qu’il y avait de poser comme nourriture ? (pour rappeler, Hasan a apporté 2 fois de la nourriture au spot qui a été enlevé par les djinns) / non. Écoute, moi je savais qu’il y avait de la nourriture, d’accord ? et j’ai senti l’odeur de la nourriture, mais qu’est-ce que c’est comme nourriture ? je vous promets que je ne m’en souviens pas, d’accord ? je me souviens juste de la fille que je vous ai dit. / Les filles là-bas tu les as vu ? / ouiii, des filles les frères, trop, ils t’envoient des filles occidentales. Quelque chose qui rend fou je vous dis. (Il explique qu’il fermait les yeux pour ne pas regarder) / j’avais peur que tu ne reviennes pas par rapport aux tentations par Dieu. J’avais peur des tentations par rapport aux djinniyates (pluriel féminin du mot djinn). / les frères vous voyez des filles, pour moi ça me dépasse, et tout ça je le considère comme un rêve, et je pensais que tout était normal et tout, je ne sais pas une chose de l’intérieur-ci (il appuie sur sa poitrine) gloire à Dieu, il ne m’a pas laissé m’approcher ou quelque chose. Tu vois des filles habillaient avec des vêtements et tout, genre comme les femmes turques, à la plage, des filles (il essaye de dire belles et libérées) / ce n’est pas ce que j’ai vu moi / je ne suis pas entrain de te dire que j’ai vu la mer, seulement comment les filles étaient. / moi je n’ai pas vu. J’ai vu qu’elles étaient habillées !?! / non trop Hasan écoute tu vois des filles avec des yeux bleus des cheveux blonds et tout vous me comprenez ? (C’est un sujet tabou chez les musulmans des pays arabe de décrire une femme, il n’arrête pas de sourire et raccourcir sa description) les frères / toi t’étais entrain de les maté mec (il éclate de rire) / non mec j’ai essayé … (il éclate de rire aussi) j’ai essayé autant que je pouvais de ne pas regarder mais c’est l’envie de la création des enfants d’Adam, sa caractéristique à vrai dire. Je regarde et je détourne mon regard. Trop une chose qui fait peur par Dieu / toi t’es resté là-bas à regarde chef, t’as cru que t’étais avec des humain ! / (il éclate de rire) non mec ce n’est pas comme ça l’histoire /

Ils t’ont donné, excuse-moi de te couper, ils t’ont donné la raison de l’enlèvement ou ils ne t’ont pas donné ? / moi j’ai posé la question, quand le dirigeant m’a parlé de la chaise que je vous ai dit, je regardais la chaise, j’essayais de voir qui parlait, je ne sais pas, ça venait de la chaise et c’est tout. J’ai demandé « pourquoi suis-je ici ? » « Je suis où ? » « Moi etc » ils ne me répondaient seulement sur la chose suivante, qu’eux veulent envoyer un messager avec moi à Hasan. D’accord ? c’est le dirigeant qui me l’a dit. C’est-à-dire il faut que Hasan joue avec le dirigeant un jeu, d’accord ? / il t’a dit qu’elle s’appelle le jeu des âmes ou pas ? / oui il m’a dit le jeu des âmes. D’accord ? / oui / il m’a dit ce jeu un va la gagner, c’est-à-dire soit toi soit lui, l’un de vous va mourir, et moi de mon côté je t’aime Hasan je te dis ne la joue pas. Du fait que je t’aime et tout, je te dis pour moi tu ne devrais pas y jouer. Moi les frères je suis une personne qui le connait sur une période de temps, mais je le considère beaucoup, comme si je le connaissais depuis 10 ans par Dieu Tout Puissant. Et c’est un type en feu. Mais parce que je t’aime et je te considère, je te dis mon frère, de ton petit frère, je suis plus petit que toi donc ce n’est pas à moi de te dire ça, mais je le dis parce que j’ai peur pour toi. / mon ami / ce jeu oublie-le, pour moi si tu oublies tout ce domaine ça serait bien / non mec, ça c’est mon sang, moi je suis rentré dans les aventures à cause d’une histoire de possession, je ne suis pas rentré au hasard comme pour devenir célèbre non non non non / moi je te dis un de vous va mourir, soit toi soit le dirigeant. Et je ne veux pas te casser mon frère / je comprends mon ami Abou Lotfi. Est-ce qu’il t’a parlé de la reine ? / il m’a dit il veut le livre, il faut que tu lui donnes le livre, d’accord ? / je ne peux pas leur donner le livre que si … / ça c’est entre toi et lui d’accord ? il a dit il veut le livre les frères et que tu sauves la reine Hasan alors tu assureras le jeu des âmes, si tu sauves la reine, tu rentres dans le jeu. Donc c’est une condition si tu es d’accord de sauver la reine, tu acceptes de jouer au jeu. / et voilààààà ! (Hasan vient de comprendre une nouvelle chose) / comme on dit c’est le début, tu leur enverrais ton consentement comme quoi tu veux jouer ce jeu-ci, si tu vas sauver la reine, tu commences le jeu. Je ne sais pas si tu vas sauver la reine ou quelqu’un d’autre (il rigole) /

Quand ils t’ont sorti, quand je suis venu te prendre, est-ce qu’ils t’ont parlé d’autres choses ? t’ont-ils dit quelque chose quand t’es sorti ou pas ? / quand je suis sorti Hasan, je ne comprenais rien, les frères quand j’ai vu l’aventure je me suis rappelé de tout d’accord ? / oui / toi tu m’as fait sortir d’accord ? Hasan comme si j’étais fatigué, la première fois qu’ils m’ont pris j’avais la tête qui faisait mal et tout, j’avais ressenti la même chose une fois revenu d’accord ? et ce que j’ai compris, ils se sont mis à dire « nous voulons une chose de Hasan pour libérer Layf (Lotfi) » / ok Abou Lotfi, termine / tu comprends ? / pourquoi voulaient-ils quelque chose de moi ? / Hasan moi je te dis ils voulaient une chose à toi je t’ai dit ils voulaient me faire posséder pour que je vienne avec toi en aventure et tout, ils voulaient savoir ce que tu faisais, toi tu les étonnes trop, tu les rends fous mec ! (Hasan se met à rire). Il rend fou la cause des gens fous. Il les a rendu complètement maboul les frères. Je vous jure trop ça. Le sujet, je ne sais pas ce qu’il y a entre lui et eux les frères, il y a de la colère entre eux. Le fou, il est habité par un djinn, c’est comme ça que je le conçois, mais lui là il habite le djinn ! (Hasan rigole) vous comprenez ? il y a peut-être des gens qui vont s’étonner, qui vont dire c’est quoi ce délire sur lequel vous êtes, ce que je vous dis les frères ne rentre dans le cerveau, ça passe pas ici, celui qui veut croire il croit celui qui ne veut pas croire il ne croit pas bien sûr, mais moi j’étais comme abonné que à Hasan c’est tout, je n’ai jamais pensé un jour m’assoir avec lui ici, Et gloire à Dieu tout est écrit Dieu merci / tu as toute ma considération par Dieu / je suis honoré de te connaitre / et moi de même / et nous avec la volonté de Dieu / si Dieu le veut oui / on ne va pas l’appeler l’aventurier Hasan Bar Bar, il faut qu’on t’appelle celui qui les possède, ou celui qui rend fou les djinns, quelque chose comme Hasan (ils rigolent) Les frères combien de fois son nom a été cité chez eux ? Je vous dis les frères, le lieu où j’ai été, trop trop grand et bien, je pense que le taux est de 50 %, à chaque fois que je passe dans un lieu j’entends son nom. Trop ça ! j’arrive à la chaise du dirigeant Hasan ! qu’est-ce qu’on fait avec Hasan ? euh Hasan ! tu marches devant vers les nains Hasan ! chez les filles Hasan ! je ne sais pas où Hasan ! tous les lieux Hasan ! / je les rends fou ! (il rit) / je t’ai dit, peut-être tu penses Abou Lotfi est devenu sénile ou il était drogué quand il était revenu mais trop les frères, quelque chose de pire qu’une illusion. Effectivement, que toi comme un être humain, cette discussion ne peut pas rentrer dans ta tête. Et que Dieu te donne la victoire Hasan, et qu’il t’accorde la force, pour moi tu dois continuer mais c’est juste que j’ai peur pour toi. D’accord ? (Il lui donne des conseils que Hasan sait déjà) quand ça vient au réel, il passe à travers des choses, je n’ai jamais vu un humain les supporter. On dirait que son cœur est fait de pierre. Ton cœur tu l’as ramené de la montagne ? (Ils rient) je ne sais pas les frères d’où il a ramené son cœur je ne comprends pas. Moi ce que je pensais de moi-même, j’ai le cœur fort et tout et je vais ici et je fais ceci et cela. 0 … par rapport à ce type-là. Je n’ai jamais vu un être humain avec un tel cœur. Continue, j’espère que tu vas arriver à ce truc que tu cherches. Ce type les frères donnez-lui un peu de temps, il va tout casser. Moi je le vois en bien. / Dieu merci que tout aille bien pour nous. / la santé et la paix est plus important que la terre tout entière.