Le djinn au visage noir charbon

« Qu’est-ce que t’as à être triste assis ? … ok pourquoi la dernier fois tu m’as attaqué ? … Yey ses yeux les frères (il prie) pourquoi tu m’as attaqué l’autre jour ? réponds moi bouge tes lèvres ! Vous voyez ses yeux les frères ? (il prie) qu’est-ce qu’il y a ? qu’est-ce qu’il y a à faire bouger tes yeux à gauche à droite ? qu’est-ce qu’il y a ? La dernière fois pourquoi tu m’as attaqué ? Je peux m’approcher de toi ?» (Il lui fait un mouvement brusque pour le menacer de ne pas s’approcher, Hasan lui jette dessus une pierre) « la malédiction de Dieu sur toi. » (Hasan enchaine par sourate Alfalaq ce qui fait réagir la personne en face, preuve qu’elle n’est pas humaine) « eh ! Qu’est-ce qu’il lui arrive lui ? Je ne suis pas entrain de chanter en fait ! » (Hasan semble ne pas comprendre que ses paroles l’affectent) « la dernière fois je t’ai dit que je voulais t’aider n’est-ce pas ? » (le djinn semble fâcher, il ne le regarde plus dans les yeux, et recommence à faire des mouvements brusque comme pour dire à quelqu’un de l’attaquer. Hasan se met à invoquer. Le djinn insiste, il semble dire « Vas-y ! Vas-y!) « O Miséricordieux, son visage ! » « ok écoute, toi qu’est-ce que tu fais ici ? Que fais-tu ici ? Parle moi ? Parle moi tu peux ? » (Le djinn répond timidement) « Eh ! Tu viens avec moi ou quoi ? Qu’est-ce qu’ils ont tes yeux ? (Il prie) y a un bruit qui se manifeste !» (Hasan regarde à gauche) « ok tu ne veux pas parler avec moi ? Moi j’aimerai que tu me parles. » (le djinn fait un mouvement de la tête, qui semble signifier peu-être) « c’est quoi ce bruit de mouvement ? y a quelqu’un avec toi ? (Le djinn dit oui mais Hasan répète la question) « qui est avec toi qui ? » (le djinn fait un mouvement de tête et ensuite fixe le coin) « qui est avec toi mec tu me montres la haut ? il y a personne là haut ! » « ok il y a quelqu’un avec toi ici ? » (le djinn dit oui) « c’est quoi votre histoire avec la couleur noire ? à vrai dire je rencontre trop la même chose, le djinn aime la couleur noire ? » (le djinn dit oui, encore une preuve de sa nature) « ok toi t’es un djinn ou un être humain ? La malédiction de Dieu sur toi, maudit sois-tu ! Qu’est-ce que t’en dis de rentrer dans l’islam ? C’est moi qui t’aiderai. Les frères par Dieu Tout Puissant son visage fait peur ! c’est comme la dernière..» (Le djinn se met à parler, on ne comprends pas ce qu’il dit) « eh ?! .. le djinn t’a détenu ? » (il acquiesce) « pourquoi ? Pourquoi il t’as détenu ? » (le djinn parle) « tu t’es marié avec le fils du roi ? (Le djinn reprend la parole) « tu t’es marié avec la fille du roi des djinns ? Voilà il y a du vent (il prie) ok est-ce qu’il y a quelqu’un d’eux présent ici ? » (il dit oui) « ok pourquoi ils ne veulent pas me nuire ? » (le djinn répond) Hasan: « le mois sacré ? » (oui avec des hochement de tête) « ok toi tu vas rester comme tu es ? Toi tu vas rester comme tu es comme ça ? » (le djinn parle tout au long) « ils vont quoi ? .. ils vont te prendre vers le monde inférieur ? .. Olala mon ami ! (Coupure) Les frères ce qu’il était entrain de me dire c’est qu’après ce mois ils vont l’emmener vers le monde inférieur ! C’est à dire que toi tu aimes rester avec eux ? Toi tu agrées cette chose ? » (le djinn acquiesce et dit quelque chose) « eh !! … ok moi je veux t’aider qu’en penses-tu ? » (le djinn dit non) « est-ce que j’ai la capacité de t’aider ? » (le djinn répond mais on ne comprend pas) « ok t’as des enfants d’entre les djinns ? » « oui ! » « t’as des enfants ! » (le djinn acquiesce) « ok ça fait combien de temps que tu es dans ce monde ? Combien de temps et toi tu es dans leur monde ? … 23 ans ! Dieu le plus grand !  Dieu mon Seigneur !» (Le djinn parle) « c’est à dire que toi tu vas rester dans leur monde ? oui ?» « oui » « Dieu Le plus grand ! » « pourquoi t’es entrain de regarder ? Pourquoi tu regardes ?» (il se met à regarder à gauche à droite) « les frères même son corps de l’intérieur, j’ai constaté qu’il est brulé ! Pourquoi tu regards pourquoi tu regardes ? … la nourriture ? où ça la nourriture je n’en vois pas ! » « l’or et l’argent et la nourriture, très bien où ça l’or.. (coupure) les frères il me dit lui il vit dans l’argent et l’or, moi je ne vois rien d’autre que le désordre et… ok le mangée où est ce dont tu me parlais ? Où le mangée où ? » « C’est quoi ce qui est dans ta main ? » « ça c’est de la nourriture que je mange » « c’est de la nourriture ? .. qu’est-ce qu’il mange lui des pierres ? Tu manges des pierres toi ou quoi o bonhomme ? Ça c’est quoi ?» « c’est la nourriture que je mange. Tout ça c’est de la nourriture. » (il indique les pierres au sol) « tout ça est nourriture, tout ça est pierre mec ! Comment peux tu rester ici ? » (le djinn parle) « toi t’es très riche ? (Coupure) le roi des djinns combien peut il espérer de vivre ? celui que tu as épousé sa fille ? Là quel âge a t’il ? quel âge a t’il ?» « il a 6000 ans !» « ok et toi, quel âge as-tu ? » « 80 ans ! » « 80 ? que Dieu te prédestine la mort pour qu’on se soulage de toi ça veut dire ! Ok moi je veux venir t’aider, les frères il a quelque chose dans la main moi j’ai peur qu’il me frappe avec !» « ok toi toi toi t’es heureux avec cette vie-ci ? » (le djinn répond oui avec la tête) « oui ? Pourquoi tu regardes, pourquoi tu veux que je regarde, que Dieu fasse que je ne regarde pas comme toi, ton regard fait peur. Ok je te questionne, l’autre jour (coupure) lors que je dormais et que je m’étais réveillé, je t’ai trouvé en face de mon visage, c’est toi qui est venu ? » (le djinn acquiesce et lui dit quelque chose) « qui ? J’ai plu à une djinnya ? (Il continue de parler) tu voulais m’enlever pour eux ? .. mais tu n’as pas pu me vaincre ? Tu n’as pas pu vrai ? (Le djinn acquiesce) » « elle te veut ! » « elle me veut ? » « elle va te donner beaucoup d’argent ! » « toi et l’argent suivez là ! Les frères vous entendez ce qu’il me dit celui-là ? »  « je vais te donner des richesses, tout ! » « mec même si tu me donnes la richesse du monde mec ! Même si tu me dis, écoute, que toute cette montagne est or, toi et elle … (coupure) djinniya tu me dis ? Très belle, genre ton apparence ou quoi ? tu sais que toi tu rends fou en fait. » (Il parle de son apparence) « moi je suis beau !» «  toi t’es beau ? Ton apparence est comme ça ou c’est mieux ? » « ceci n’est pas mon apparence originelle » (Hasan répète et le djinn confirme que non) « où est ton apparence originelle ? » « dans le monde inférieur mon apparence originelle » (Hasan répète et le djinn acquiesce) « toi t’es un djinn métamorphosé. » (le djinn dit non sans grande conviction) « toi t’es un menteur définitivement » « je suis un humain » « t’es un humain ? » « qui a épousé un djinn. La reine, ne me laisse pas, elle m’aime. » « ça c’est une liaison interdite depuis le tout début » « elle ne me laisse pas ! » (il se met à beuguer des yeux !) « qu’est-ce qu’il a lui ? » « elle est venue ! » « qui est venu ? » « mon amoureuse » « qui ? » « mon amoureuse » « mon amoureuse ! Eh ! Je n’arrive pas à la voir ! » « après le mois sacré » « après le mois sacré je pourrai la voir ? » (le djinn acquiesce avec conviction) Hasan se met à sourire « Aywah ! Aywah ! » « elle va t’enlever aussi » « m’enlever aussi ? WOW ! (Il le dit de façon dérisoire) qu’il soit maudit ton père et son père ! » (le djinn rétorque quelque chose d’inaudible) Hasan: « qu’il soit maudit ton père et son père, dis lui comme ça, son nom est Hasan Bar Bar, comme ça dis lui, d’accord ?» (Le djinn dit oui) « que la malédiction de Dieu soit sur toi et sur elle » (le djinn fait un geste brusque pour le menacer de telle parole) « o pervers ! (Le djinn refait le geste) o les pervers ! (Le djinn menace de nouveau, Hasan recule et prie, le djinn se lève d’un air menaçant) « c’est quoi ça, au nom de Dieu, vous avez entendu, il y a un bruit ? » (Hasan regarde à gauche) « pourquoi tu t’es arrêté, qu’est-ce que t’as ? » « elle est venue » « elle est venue ? Elle est à côté de moi ?» (le djinn regarde à gauche de Hasan, là où le bruit était, Hasan regarde de nouveau) « mon ami ! Mon ami ! » (une expression pour signifier l’étonnement) « où tu regardes toi ? » (il répète ça en arabe littéraire) « maintenant je vais parler comme ça ! Où est-elle où est-elle ? Qu’est-ce que tu es entrain de faire o bonhomme, qu’est-ce que tu fais ? Qu’est-ce qu’il y a ? (Le djinn tremble de la tête) eh ! » (Hasan répète les questions) « ok moi je te libère de ce monde, je te prends avec moi ? » (Hasan répète) « non ! » « tu aimes rester comme tu es ? » « oui » « je m’approche de toi ? » « non » « je m’approche ? » « non » «(il prie) moi je vais reculer. Elle où celle sur qui il me parle ? O maman, Il me fixe ! » (le djinn se met à beuguer) « eh ! » (le djinn ferme les yeux) « o maman ! O Seigneur ! Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Où es-tu parti ? Toi tu vas éterniser ici ? Ok pourquoi ? Que fais tu ici ? (Coupure) tous des ouvriers et des domestiques où sont-ils mecs ? OÙ ÊTES VOUS O MEC ? OÙ SONT-ILS OÙ SONT-ILS ?» (Hasan perd son calme face à cette affirmation) « mec où est la nourriture où où ? » « le mur d’or ! » « le mur d’or ? Les frères où est le mur d’or ? moi j’ai le tournis. Ok donne moi de lui un peu ? Donne moi de lui. » « C’est un mois sacré ! » « c’est un mois sacré ? » « Est-ce que tu acceptes de te marier ?» « me marier avec qui ? » « avec la reine qui t’aime. » « je ne suis pas d’accord, ni avec le mariage, ni avec l’or, ni quoique ce soit. » (le djinn dit quelque chose, surement de la surenchère) « écoute, je te laisse même toutes les montagnes. Je te laisse les montagnes moi. (il prie) trop les frères il me dit toi t’es d’accord et .. ? Toi t’es .. ?» « ok toi t’es venu à la maison » « je suis venu t’enlever ! » « je sais que tu es venu m’enlever mais tu n’as pas pu me vaincre vrai ?» (Le djinn ne dit rien) « je vais venir après le mois sacré ! » « après le mois sacré, ok je veux te voir, écoute, comme ça je vais te servir à boire du shey avec moi? » (le djinn rajoute quelque chose) « toi et la djinnya venez toi et la djinniya venez chez moi ! » (Hasan n’est pas entrain de les inviter mais de les défier et de les prendre en dérision) « tu me prends vers le monde inférieur ? » (Hasan se met à réciter sourate al Falaq. Le djinn se met à bouger. Vers la fin il fait un geste de menace. (coupure) le djinn se met a gigoter comme quelqu’un assis sur un feu entrain de bruler, il n’arrive pas à tenir en place) « qu’est-ce qui t’arrive ? qu’est-ce que t’as ? » « Regarde derrière toi ! » « je regarde derrière moi ? » (le djinn se met maintenant à émettre des sons bizarres, comme quelqu’un qui souffre) « qu’est-ce qu’il a lui ? qu’est-ce qu’il y a ? » (Hasan se retourne) « pourquoi je dois regarder derrière moi ? où ? comment ça je regarde derrière moi alors qu’il n’y a rien ? » (le djinn disparait)