Le visage d’Almajoussi au tout début

Moi je suis venu à toi o le maudit. Les frères regardez il y a de la fumée qui monte. Regardez regardez regardez ! Il y a comme une fumée qui monte à côté de lui. Regardez la fumée les frères (il prie) eh ! (Almajoussi allume une petite flamme) pourquoi tu ne veux pas parler ? O le maudit. (Le feu s’éteint) Est-ce que tu sais pourquoi ? / quoi ? / parce que, tu m’as fait mal / je t’ai fait mal ? Avec quoi je t’ai fait mal ? avec quoi, o le maudit ? / pourquoi n’as tu pas accepté l’armistice ? / pourquoi je n’ai pas accepté l’armistice ? Veux-tu marcher selon mes conditions ou non, pour que je puisse accepter l’armistice ? / accepte l’armistice ! / nul divinité sauf Dieu (en zoomant sur lui) toi t’es entrain d’allumer un feu ou quoi ? Le feu ne va pas s’allumer on dirait. T’es faible (Almajoussi allume le feu) toi toi toi, les frères il a allumé le feu, toi tu veux une goute de mon sang pour que je puisse accepter l’armistice, moi je ne vais pas l’accepter comme ça. / UNE MISE EN GARDE T’EST PARVENUE ! / une mise en garde m’est parvenue ? Je n’ai pas reçu de mise en garde, mise en garde de quoi ? / et c’est quoi, qu’il y a sur ta tête ? / tu veux dire que ça c’est une mise en garde de toi ? (Il ne dit rien) ça c’est ton visage normal ou bien ton visage est brulé ou quoi ? / en quoi ça te regarde ? Aujourd’hui, est le jour de la vengeance. / aujourd’hui est le jour de la vengeance ? Tu ne peux pas te venger de moi… le jour de la vengeance comment ? / ÉTEINS LA LUMIÈRE ! / quoi ? / ÉTEINS LA LUMIÈRE ! ÉTEINS LA LUMIÈRE ! / très bien je veux l’éteindre, voilà. Aujourd’hui c’est le jour de quoi ? / LA VENGEANCE / pourquoi tu veux te venger, qu’est-ce que je t’ai fait moi ? / il t’es venu la mise en garde, évidente / la mise en garde évidente ? La mise en garde comment est-elle évidente o le porc l’hérétique o le maudit ? / tu vas être bruler, avec le feu de Boobel ! / je cherche refuge auprès de Dieu, son visage les frères (Hasan a zoomé) / Tu vas bruler, avec le feu de Boobel ! / avec le feu de Google ? GOOGLE ? Le feu de quoi ? / le roi Boobel ! / le roi Boobel, mais votre roi c’est Chamharouch (il se moque de lui ^^) / et qui a dit cette parole ? / qui a dit cette parole ? Tous les humains savent que vous suivez Chamharouch ! (XD) / BOOBEL, ESPÈCE D’IDIOT ! / Boobel ? C’est qui ce Boobel les frères, donnez-moi des informations dans les commentaires. T’es de quelle tribu toi ? / de la tribu, d’Aljoulad / la tribu de quoi ? / Aljoulad / c’est qui ça ? Très bien. Toi t’as peur de moi. Vrai ? / (almajoussi fait une sorte de rugissement) MAAAAAH / tu t’es mis en colère / MAAAAAH ! AHHHHH ! / tu a peur des humains, pourquoi n’aurais tu pas peur ? / j’ai peur des idiots comme toi ? / mais toi t’es un humain, ta mère n’est-elle pas humaine et ton père djinn ? / la malédiction sur toi et sur ma mère / mec je veux te maudire dans le feu, te foutre à l’intérieur du feu. Que Dieu nous préserve de toi, les frères l’odeur de la fumée est étouffante. Comment es-tu arrivé à allumer le feu ? Il ne t’es pas permis / le signe de la force ! / le signe de la force, wow ! Et le roi Google, Boobel ! (XD) / BOOBEL ! / je veux te bruler et le bruler. / le roi des djinns du monde inférieur / toi et Boobel te suit / le dirigeant / ok où est-il ? Où est-il ? Appelle-le / sur nous et sur toi / sur toi seulement, moi je suis sous la directive du Seigneur des mondes, Dieu des mondes merci. Le feu, et l’odeur ! Nul divinité sauf Dieu (il prie) ok qui est venu ? / les gardiens de Boobel ! Les gardiens de Boobel ? / parce que, tu insultes Boobel ! / moi j’ai insulté Boobel ? Ok moi je suis venu pour toi et pour l’armistice, je ne veux ni être nuit ni que tu le sois, ça suffit hier / Abou Taha ! / qui Abou Taha ? / s’est chargé de cette affaire / Abou Taha s’est chargé de cette affaire ? Qui est celui là ? Abou Ta, okay, il y a Abou Taha les frères. (Le feu est fort) o le feu, regardez les frères. O le maudit, sur toi la malédiction. Sur toi la malédiction de Dieu / Todigbé Todugbo (répété) (Almajoussi se met à faire un rituel, en écoutant bien on se rend compte que c’est n’importe quoi. Quand il finit, Hasan se fait frapper) (Hasan prie) / voici la deuxième ouverture ! (Il prie) toi t’es rentré dans le jeu de la mort / le jeu de la mort ? Je ne suis pas rentré, je n’ai pas accepté l’armistice pour jouer avec toi / !?! Almassouni / Almassouni son heure est rapprochée ? / et quiconque, voit Almassouni, son heure est certes rapprochée /  toi tu vas mourir ! / à cause de toi espèce d’idiot ! / toi tu vas mourir, o le maudit ! O l’idiot ! Les frères au fur et à mesure le feu augmente. Qu’as-tu mis sur le feu ? Qu’as-tu mis ? T’as quoi à rester silencieux, tu t’es mis à avoir peur ? / et est-ce que tu sais ce qu’il y a dans le feu ? / Qu’est-ce qu’il y a ? / regarde autour de toi, tu vas savoir ! / (Hasan fait le tour) J’ai regardé autour de moi, il n’y a rien ! / elle est alimenté / elle est alimenté ? / par les gens / par les gens ? / OUI ! /  toi t’es maudit ! / vous allez être bruler comme ça / et toi quoi tu vas être quoi dans une eau froide ? (Un énorme coup sur le mur se fait entendre) oooh ! C’est quoi ça ? C’est quoi ça qu’il est entrain de mettre les frères ? / POURQUOI AS-TU PEUR, DU BRUIT DE CE DJINN ? / moi je n’ai pas peur, Dieu des mondes merci, nous on a un Seigneur / ça c’est le son de l’appel du djinn / ahhh ! La chose qui a fait ça boom le son de l’appel du djinn ! O maudit ! O saleté ! Il est où ? Le voici / AHHHHH (il se met à rugir de colère) / qu’est-ce qu’il fait lui ? (Il prie) / et qu’est-ce que tu veux à attendre (coupure) s’est approché, Almassoun, tu vas certes mourir / c’est toi qui va mourir, nous on a une longévité entre les mains de Dieu . Tous, vous allez rencontré votre événement / vous avez vu les cornes qu’il a (Hasan a zoomé) il a des cornes !

Les cornes d’Almajoussi apparaissent

inshallah on rencontre notre événement, mais vous inshallah vous aurez de la souffrance sur terre et dans l’au delà. Pas tous, les infidèles comme toi, espèce de maudit, espèce d’hérétique, certes te parviendra la malédiction / et la malédiction de quoi, qui va venir ? (Almajoussi est très préoccupé par les paroles de Hasan sur sa mort ou sur un éventuel karma, il parle avec une voix faible) / les frères l’odeur du feu, l’odeur du feu asphyxiante. Qu’est-ce que t’as mis sur le feu ? C’est quoi cette odeur que tu as posé ? Ça c’est ton odeur ? Beurk ! / (coupure) ça c’est purement humain, maudit ! / il parle avec son fils, tu as un enfant aussi ! La malchance qu’il a / viens voir ma maison / je viens voir ta maison ? / approche-toi / où-est ta maison ? L’odeur du feu les frères, il y a un bruit qui se manifeste ici (il se retourne) non non les frères je n’arrive pas à supporter l’odeur du feu, je cherche refuge auprès de Dieu / approche-toi pour voir ma maison / je ne veux pas m’approcher, que vais-je voir ? Voici ta maison (il zoome) je m’approche / non ! Vois par ici (il veut peut-être le pousser dans le feu) / que dois-je voir par là ? / ici, tu vois.. / o le maudit / … l’enfer noir / les frères l’odeur du feu m’étouffe. Lui il s’est caché ou quoi, où est-il ? Il s’est volatilisé lui. Où es-tu ? Le voici. O le maudit ! / et que veux-tu ? Tu ne supportes pas l’odeur de ce feu, approche-toi, pour que tu saches que tu es faibles / les frères je ne sais pas comment il fait à être assis derrière le feu, trop, comment supporte-il cette chaleur ? Je ne sais pas ! / (coupure) t’es descendu sous terre, où es-tu ? Où es-tu allé ? (Hasan se retourne) l’odeur du feu est asphyxiante je ne supporte pas honnêtement. L’odeur du feu, asphyxiante, par Dieu les frères, asphyxiante, asphyxiante (il prie, il a du mal à respirer, il se remet face à lui) où es-tu allé o le maudit ? O le maudit, o le maudit (coupure) Almajoussi apparait, où es-tu allé ? Apparais à moi o le maudit (Une ombre noire coupe le champ de vision) AHHHH AU NOM DE DIEU LE MISÉRICORDIEUX LE TRÈS MISÉRICORDIEUX ! (Hasan se fait surprendre) où est ma lampe ? Les frères il y avait quelque chose ici (il montre un coin avec un trou) (il prie) non non non non ! Les frères laissez-moi partir d’ici, je vous vois dans le live d’Instagram, je ne veux pas être agresser les frères, il m’a fait sursauter, ça suffit ce qui s’est passé hier les frères, je vous vois dans le live d’Instagram si Dieu le veut, faites attention à vous, salam aleykom.

Commentaire : pour moi, Abou Taha n’a rien à voir avec l’agression de Hasan, car comme on a pu le voir, ce djinn n’est pas un être violent. Contrairement à Almajoussi, Abou Taha a montré plus de chaleur et de respect, et surtout il s’est montré plus honnête. Almajoussi traite régulièrement Hasan d’idiot, sûrement parce qu’il a compris que Hasan croyait dans les histoires qu’il lui racontait. J’ai prévenu Hasan sur ce point, il semblait me rejoindre sur l’aspect du mensonge. Almajoussi n’a rien à voir non plus avec l’agression mais le peu d’opportunités qu’il a de marquer des points, il se les accapare.