Quand Hasan découvre qu’Almajoussi est derrière sa séquestration

Transcription de l’aventure de Hasan:

« Salutation tout l’amour et le respect. Très bien quand je suis rentré la première fois il y avait des voix dans le lieu sincèrement. Les frères, les gens de la région m’ont défié de rentrer dans ce lieu-ci, ils m’ont dit « on ne te dit rien dessus ». Le nom de la personne est Simzif, c’était un étranger, il est venu ici pour apprendre la sorcellerie et le charlatanisme les frères. Après un certain temps, sa femme est tombée malade et en est morte. Les jeunes m’ont dit qu’elle avait à peu près 29 ans 30 ans; et lui il est mort à l’âge de 35 ans. Donc il apprenait la magie et le charlatanisme et ces choses. Et nous maintenant nous allons découvrir ce lieu les frères et toutes personnes qui remarquent quelque chose fait un screen et me l’envoie. Voici un bref résumé, si Dieu le veut je vous donnerai la version longue sur le live d’Instagram. Ajoutez-moi sur Instagram, on se retrouve la bas. Son histoire est un peu dure à conter ». Hasan dit que c’est la maison de Simzif et que ce soir là il fait froid: « Il y a quelqu’un ? Est-ce qu’il y’a des humains ici ? ». La porte des toilettes se ferme sur lui: « quelque chose bloque la porte de l’extérieur ! Très bien pourquoi vous m’avez bloqué dans les toilettes ? pour que je puisse pas invoquer et tout ? Très bien ouvre là moi je veux partir de ce lieu. Ah il y a un bruit, ça bouge » quelqu’un frappe la porte « il y a quelqu’un derrière ? Les frères regardez s’il y a quelqu’un. Il y a quelqu’un ? » « je ne suis pas venu nuire moi ! Les frères je vais monter le téléphone et on va voir ce qu’il y a derrière. Y a quelqu’un ? Il y a quelqu’un les frères ? Très bien écoute.. le problème c’est que je suis dans les toilettes. Le bruit le bruit le bruit le bruit. Le problème c’est que je suis bloqué dans les toilettes » . Ça cogne la porte « Non comme ça c’est trop ! » « je ne peux pas réciter les frères » « peu importe ce qui va se passer les frères » il fonce sur la porte mais se tord de douleur à la jambe. « Je ne peux pas les frères, je suis bloqué. Ma jambe est devenu rigide les frères » « les frères je ne sais pas quoi faire. Il y a un bruit ! » « est-ce qu’il y a quelqu’un qui m’entend ici ? Les frères je n’arrive pas à l’ouvrir » quelqu’un le frappe « Quelque chose m’a frappé comme le feu » il fonce sur la porte pour l’ouvrir et se fait à nouveau mal « quelque chose m’a poussé sur le mur les frères aie ! » « je n’arrive ni à réciter ni à faire quoique ce soit. Par deux fois, une fois ils m’ont poussé et une fois ma jambe a eu une crampe. Ils sont au niveau de la porte ici, ici je les ai senti… je ne sais plus quoi faire et la gifle que j’ai pris » « MASSOUUUUUN ! MASSOUUUUUN ! TU ES TOMBÉ O HASSAN ! AUJOURD’HUI, C’EST LE JOUR DE MA VICTOIRE ! TU ES CERTES TOMBÉ » « où suis-je tombé ? » « ALMASSOUUUN ! » « je sais que toi tu vas tombé ! » « CERTES ILS T’ONT AMENÉ !» « qui m’a AMENÉ ? » « MES SUIVEURS ! » « tes suiveurs ? Où sont-ils ? Je ne les vois pas ! » « ILS NE SONT PAS DU GENRE HUMAIN, ILS SONT, DU GENRE DES DJINNS » « eh !!! Les frères il me parle des jeunes..» Il est interrompu « ILS ONT PRIS FORME (interruption snap) ILS ONT PRIS FORME SELON UNE BIEN PRÉCISE ET ILS T’ONT RAMENÉ DANS CE LIEU » la respiration de Hasan se fait un peu forte à ce moment précis (preuve indiscutable) « AUJOURD’HUI TU VAS ÊTRE ABANDONNÉ ICI JUSQU’À CE QUE TU MEURS ET QUE TU SUPPLIES ESPÈCE DE MAUDI ! » « c’est toi le maudit » quelqu’un l’agresse pour avoir dit ça. « AUJOURD’HUI TU VAS RESTER, JUSQU’À CE QUE, TU MEURS ! » « non non non non ! » Hasan se met à cogner la fenêtre. « DE CES TOILETTES, TU NE POURRAS PAS, SORTIR, JAMAIS !» « les frères je ne peux pas réciter » « BLOQUER JUSQU’À CE QUE TU EN MEURS ! » « TU NE SORTIRAS PAS ESPÈCE DE MAUDIT ! » « c’est toi le maudit » il se fait agresser à nouveau. « TU VAS ÊTRE TORTURER » Hasan cogne la fenêtre mais se fait mal à la main. « les frères vous savez qui c’est lui ? Lui c’est Almassouni, il m’a rattrapé, comme il me dit dans l’esprit de l’étoile (roh anejmi). Voilà tout les frères, le son du quartier est proche mais est-ce que quelqu’un peut m’entendre ? » Il tape pour appeler de l’aide mais s’arrête aussi tôt et dit « et les 3 qui m’ont amené sur le lieu, il me dit que ceux là ne sont pas des humains » « TU NE SORTIRAS JAMAIS, TU VAS CERTES MOURIR » « je vais sortir » « TU NE VAS PAS SORTIR » « je vais sortir, MAIS MOI JE SAIS COMMENT TE TORTURER SI JE SORS, JE SAIS COMMENT» il se retourne, il y a du bruit derrière lui « NON NON NON NON NON ! JE SAIS COMMENT ! » « le sel est dans la voiture, j’ai apporté du sel » « les frères, il ne me reste plus que, une seule solution » il réfléchit « je ne sais pas ! » « très bien toi t’es encore là ?… le lieu est calme » « TU NE VAS PAS SORTIR » « les frères lui il me dit.. » « TU VAS MOURIR, ESPÈCE DE MAUDIT » « moi je suis maudit, ça marche. Parce qu’à chaque fois que je lui répond de même, je me fais frapper. Les frères laissez moi appeler Ahmed. Je vais l’appeler. Je vais lui demander de m’apporter le sel et je lui donne ma localisation » « PERSONNE, NE POURRA, TE FAIRE SORTIR » Hasan lui crie dessus « AVEC LE SEL » Almajoussi « NOOOOON ! » Hasan: « JE VAIS SORTIR AVEC LE SEL » « NOOOOON ! » « alors ouvre moi la voie et laisse moi partir.. écoute ! Tu veux que je te brule avec du sel comme la fois passé ? » « TU VAS MOURIR ICI » (Il a espoir de le tuer) « TU VEUX QUE JE TE CRAME AVEC LE SEL COMME LA FOIS PASSÉ ? » Almajoussi: « TU VAS MOURIR » « les frères ? Je vais appeler Ahmed, ça sera la meilleure des choses » « TU. NE. SORTIRA. PAS ! » « ÉCOUTE, TU ME FAIS SORTIR, OU ALORS JE T’ASPERGE DE SEL » « TU VAS MOURIIIIIR » « SACHE QUE J’AI DU SEL… mais il le sait ça avec mon djinn (qarine, le djinn propre à chaque homme) j’appelle Ahmad les frères » Almajoussi répète les choses. « Je vais sortir et tu vas voir comment je vais sortir, o toi le maudit. O toi le maudit !» « TUEZ LEEEEE ! » à cet instant Almajoussi ordonne quelque chose d’important qui ne se réalise pas par la grâce de Dieu Le Vénéré Le Puissant. Le téléphone est la dernière carte de Hasan et vous allez comprendre par la suite dans la partie « témoignage de Hasan » que les téléphones étaient ciblés par Almajoussi. « Pourquoi Ahmed ne répond pas ? .. O TOI LE MAUDIT ! » « les frères je n’arrête pas de l’appeler il ne me répond pas, je crois qu’il est occupé. » « TU VAS MOURIIIIR ! » « moi je vais mourir ? » « O LE MAUDIIIIT ! » « très bien moi je suis maudit, les frères à chaque fois que je me venge en disant qu’il est maudit je me fais frapper non ! » « TU VA MOURIR ! » « Ahmed ne répond pas » il rappelle Ahmed qui décroche: « Allo mon oncle ?/ oui / écoute, je t’ai envoyé une localisation sur le Whatapp / exact / d’accord, viens dessus / qu’est-ce qu’il y a ? / je suis bloqué à l’intérieur des toilettes, ça veut pas, y a quelque chose qui m’a bloqué à l’intérieur et apporte avec toi le sel / nul divinité sauf.. sérieux ? / non ne dit rien ne dit rien, moi je suis à l’intérieur des toilettes o Ahmed / ahhh ! Comment tu t’es coincé ? comment tu t’es coincé ? / c’est bon apporte le sel (coupure) localisation, combien de temps ça te donne ? / mon oncle, ça me donne 12 minutes. / 12 minutes ça veut dire je suis à côté de toi / oui / viens à moi vite, apporte le sel peu importe le sel apporte le / c’est noté mon oncle / salam / fais attention » il raccroche « les frères, JE VAIS TE CRAMER AVEC LA MANIÈRE JE LUI AI DIT D’APPORTER LE SEL, ET TU VAS VOIR CE QUE JE VAIS TE FAIRE ! TU TE SENS FORT ET TU PENSES POUVOIR ASSUMER, ET TU ME DIS QUE JE SUIS MAUDIT, ATTEND VOIR CE QUE LE MAUDIT TE RÉSERVE ! » la voix d’Almajoussi continue de faiblir. À voix très faible il dit « tu ne vas pas sortir ». Le doute s’installe dans le camp adverse, le coup de téléphone est passé et la localisation donné. Ahmed est en route, et les plans machiavéliques d’Almajoussi se dissipe chaque instant un peu plus. Le destin maudit de cette personne s’assombrit à l’image de son âme. « Très bien, on va voir ! » « les frères l’aventure aujourd’hui dans son ensemble dans les toilettes, et je me suis fait coincer à l’intérieur. Et Ahmed mettra 12 minutes pour arriver. » Hasan nous montre la porte et nous dit qu’on dirait qu’il y a eu un feu d’après l’état de la porte. « les frères, les choses sont inhabituelles » « TU VAS MOURIIIIIR, AUJOURD’HUI TU VAS MOURIR » Almajoussi fait quelque chose, on entend comme un bruit de creusement. « Les frères à chaque fois que je m’approche de la porte, mon corps réagit, j’ai la chaire de poule ou quelque chose, je ne sais pas ce qui m’arrive. Et je suis fatigué … et je n’ai plus de salive. » « les frères je ne sais pas (le feu s’allume) il y a un feu qui s’allume dehors ! Il y a un feu qui s’allume dehors les frères ! » « tu vas mouriiiiir ! » « il y a un feu qui s’allume dehors ! » « … et personne ne pourra te sauver, tu vas certes mourir bruler, ALLUME TOI O TOI LE FEU ! » « je vais mourir bruler ! Les frères je ne peux pas réciter !! » .