La statuette des trois chefs

Ibrahim a annoncé qu’il y aura bientôt le jeu des 3 clés lié aux 3 chefs. Ce soir leur objectif était de sortir la statuette ainsi qu’une enveloppe à ne surtout pas ouvrir d’après le vieux des énigmes. Ibrahim racontait qu’il y avait 3 tribus qui vivaient dans cette montagne, il s’assoyaient en hauteur et veillaient la nuit en soirée. Les chefs aiment se loger en hauteur pour se sentir grand. Ils aimaient aussi les combattants (sanadid), les cavaleries (foursaane), et n’attaquaient pas de tribus avant de s’être assurer de leur force, ils étaient très vicieux. Ils tuaient une cavalerie sur une bataille et les emmener dans un cimetière bien précis pour les enterrer. Ibrahim a expliqué que la lettre devait justement les amener vers ce cimetière. Les 3 chefs avaient un complexe d’infériorité, ils n’avaient pas de confiance en eux. Pour compenser leur état d’âme, ils aimaient se glorifier. Cette histoire remonte à plusieurs centaines d’années. Les gens habitait tout au long de là où ils marchaient. Les tribus s’étendaient sur 600 mètres. Amou Bouhyari cherchait des signes en relation avec ce qu’indiquait la tortue, il ne voulait pas en dire d’avantage. Ensuite, Ibrahim a trouvé un visage et Amou Bouhyari l’a authentifié comme étant le visage de la tortue. Par ailleurs, il a montré une carte qui indiquait le passage qu’ils ont emprunté tout le long jusqu’à là où se trouvait la tête de la tortue. C’est un schéma sur la roche. Amou Bouhyari a estimé qu’il fallait revenir de 25 mètres sur leurs pas. Ils se sont présentés donc au lieu indiquait par le schéma, Ibrahim disait qu’il y avait le travail de l’animal, qu’on a vu s’en voler au début de la vidéo du nom de sagher (un oiseau), aux pieds d’Amou Bouhyari et c’était l’endroit où il fallait chercher. Il me semble qu’ils parlaient aussi d’un signe au plafond. En frappant à la masse, les coups raisonnaient partout dans la galerie et Amou Bouhyari craignait que quelque chose au plafond s’effondrait sur lui. En creusant, ils ont dit que le vieux des énigmes et le berger n’étaient pas des gens banales, car ils disaient des choses invraisemblables et vraies. Ibrahim cita par exemple une parole: « sagher, au dessus du sagher la vallée, celui qui ne connait pas le sagher un peu, l’étoile S’hiil ! » des paroles étranges mais qui avaient un sens précis. En creusant plus loin, la terre devenait brillante. En sortant la statuette, Ibrahim remarqua que chacun avait son propre corps plutôt et que le lieu où se cachait la statuette ne pouvait être trouver par une personne sans information.

Ps: Ibrahim a annoncé Amou Bouhyari a commencé à placer ses dents qu’un djinn lui a brisé dans une de leurs aventures. Le jour ils se sont présentés devant l’arbre avec l’inscription de malik/roi. Il a commencé à mettre celles d’en haut, il lui restait celle d’en bas.