Le but était de trouver une clé et une deuxième lettre. « Nous sommes de nouveaux bergers dans la région, nous avons perdu notre bétail et on le cherche parce qu’il y a un vieux qui jette des pierres et qui dit pourquoi pourquoi pourquoi, qui refuse d’échanger et qui dit qu’ici il y a que des cimetières (en gros vous avez rien à faire ici). Donc on va éviter de se faire agresser ». Ils se sont déguisés et ont décidé de parler le dialecte des bergers. Ils ont rencontré ensuite un type, qui n’est pas le vieux en question. Et ils ont joué leur rôle en lui expliquant avoir perdu leur bétail il y a trois jours de cela et qu’ils ont décidé de venir dans cette vallée pour le chercher. Ils ont dit que des gens les ont conseillés de venir ici. Le monsieur a dit qu’il ne les a jamais vu. Ils lui ont dit que c’était normal étant donné qu’ils se sont installés il y a 2 semaines. Ibrahim s’est fait passé pour le fils de Amou Bouhyari et ce dernier qui était bien dans son personnage, il a engueulé « son fils » pour qu’il le laisse parler. Il a cité un monsieur de la région sauf que ce dernier a quitté la région il y a longtemps maintenant d’après le monsieur d’en face. Il leur a dit aussi que c’était un endroit qui fait peur et qu’il n’y avait qu’un veille homme et des cimetières. Donc ils ont forcé un peu le passage, mais Ibrahim riait et du coup le monsieur en face a demandé pourquoi il riait. Amou Bouhyari lui a dit qu’il était un peu fou et que c’est de sa faute que le bétail se soit égaré. Il lui a dit que lui et ses frères le rendait fou et qu’il en avait en gros marre d’eux. Il a aussi dit des choses gentilles pour passer pour des gens bien afin de se faire accepter. Quand ils ont dépassé le monsieur, Amou Bouhyari a dit qu’il cherchait des indications sur les rochers. Ça lui a indiquait la direction ç suivre. Ensuite à un moment, on voyait des pierres posaient les unes à côté des autres et Amou Bouhyari a dit que ça indiquait des tombes proches. Plus loin on voyait les pierres tombales anciennes. Ibrahim disait que le vieux ramassait des pierres et il a fait une remarque sur son apparence. Amou Bouhyari lui a dit que c’était un vrai homme, pas un djinn. Ensuite le vieux a disparu. Ibrahim: « Où est-ce qu’il est passé lui ? Hadji ? on est venu t’aider on n’est pas venu te nuire si t’as besoin d’aide ». Ils ont essayé de lui parler mais vu qu’il ne se montrait plus et qu’ils étaient arriver à l’endroit en question, Amou Bouhyari s’est mis à rechercher. Ibrahim lui a dit de faire vite car ils étaient biens visibles avec leur lampe et que si ça se trouve ils étaient observés par des gens. Ensuite on a entendu un cris étrange suivi pleins d’autres. Ibrahim pensait que c’était un animal mais il avait aucune idée étant donné que c’était la première fois qu’il entendait ce cris. De plus le vieux se rapprochait. Ibrahim voyait deux yeux au loin, deux animaux d’après lui. Ce qui est étrange c’est leur cris et la fréquence qui s’intensifiait au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient de leur but. Amou Bouhyari a observé le visage sur la roche et c’est ainsi qu’il a trouvé la cachette. Ibrahim a dit que les animaux ont cessé de crier quand ils ont quitté leur endroit. Et quand ils étaient près de l’âne, ils ont vu des gens les attaquaient de tout par derrière, il semblerait que le vieux était parti chercher du renfort. Ibrahim lui a demandé d’abandonner l’âne parce qu’il n’avançait pas. Et c’est là qu’il nous a dit qu’il allait nous reprendre après.