Durant le live, il y avait encore du bruit dans la voiture de Hasan. Ensuite Hasan a parlé des gens qui habitaient ce château, il a dit qu’ils ont tous disparu et que personne ne sait où ils étaient passés. La poupée a un antécédent, elle appartenait à une fille qui résidait dans le château. Un jour son père l’a jeté dans les ordures, mais il a été choqué de la retrouver le soir dans le château. C’est les seules anecdotes rapportées par Hasan à travers ce qui se disait par les gens sur le lieu (en plus du fait que des voix s’entendaient dans le château). Ahmad a appelé Hasan hier durant le live pour lui conter qui se tramait chez lui encore. Il a dit que sa maman était maintenant impliquée. Elle a vu la poupée, elle pensait que c’était celle des enfants de sa famille, elle l’a donc rangé et quand elle est revenu la voir elle n’y était plus. Elle demandait à l’enfant en question s’il l’avait pris, il a répondu que non et qu’il ne connaissait pas cette poupée. Ensuite Ahmed a parlé de l’aventure à sa mère et il lui a montré la poupée, c’est là qu’elle l’avait reconnue. Visage et jambes brulés, corps dénudé. Vous voyez, ils ont toujours été suivi et le jeu de cet enfant djinn continue même à l’extérieur des murs du château. Hasan pensait avoir détruit le sortilège que contenait cette poupée à travers un songe mais il en est rien de ça. Quand il était dans le château, il a dit qu’à chaque fois qu’il approchait de la poupée, il avait une drôle de sensation. Comme s’il la connaissait depuis longtemps, où qu’il avait envie de la prendre dans ses bras ou encore d’autres sentiments étranges. Il a dit aussi l’avoir vu par moment clignait des yeux. La fille qui joue avec lui a dit de ne pas la toucher sinon il risquait de mourir. Mais la maman d’Ahmed l’a touchée sans problème. Les menaces de mort ont toujours fait partie de l’équation avec ce monde parallèle mais c’est peut être sa manière de faire comprendre que cette chose lui appartenait et que s’il venait à la prendre, il sera hanté, un peu comme la statuette de la reine. En tout cas il l’a déjà touché, et il a dit qu’elle était brulante. L’énigme de cette poupée reste totale. Hasan a dit que vers la fin de l’exploration, il a senti un danger sur sa personne, alors il a mis fin à l’exploration. Il le dit souvent sur ses explorations, quand il sent que ça devient dangereux beaucoup, il met fin à l’enquête.