Le berger Clé de la Montagne

Ibrahim a expliqué en début d’exploration qu’il était chez le vieux berger. Ce dernier possédait une clé indispensable pour la réalisation de l’énigme. Le vieux des énigmes le lui a confié et lui a dit que des gens viendraient la prendre un jour ou l’autre pour faire les énigmes. Ils devaient donc procéder à un échange, le vieux berger leur donne sa clé et eux lui donnent la clé de la montagne. Mais cette fois, le vieux berger a refusé d’être filmer, car étant âgé il ne supportait plus les paroles des mauvaises langues. Des gens de la région l’ont identifié et sont venus l’embêter en se moquant de lui. Malheureusement cette attitude d’ignare vient souvent contrecarrer la bonne atmosphère et le bon déroulement des aventures. Ne pas croire est une chose, mais s’en prendre aux gens par des actes déplacés pour nuire uniquement, en est une autre. C’est pour cela que nous maudissons ces gens et Dieu nous suffit contre eux. Enfin bref, Ils sont allés dans la vallée du nom de « la vallée de l’Oeil du Berger ». Ils ont déjà été ici par le passé où une silhouette noire leur ait apparu au niveau de la rivière. La visibilité de la lune était parfaite et ceci était une condition indispensable à la réalisation de l’énigme. C’est pour cette raison qu’ils avaient arrêté pendant 3 jours. Ibrahim était très excité par l’aventure de cette soirée: « Les amis du coeur, aujourd’hui il va apparaitre un berger de mouton (ra’i aghnaam) mais qui n’a pas de troupeau. » Le vieux berger lui a expliqué qu’un jour il était avec son troupeau et qu’il lui est apparu avec le son de son troupeau mais que son troupeau n’était pas visible, alors il a éloigné le sien et a quitté définitivement cette région pour ne plus jamais y remettre les pieds. Cette région ne doit pas contenir des gens d’après le vieux berger (dans le sens habiter). Ibrahim: « Il est responsable de l’énigme, il est lié à l’énigme de la reine. Aujourd’hui de loin, tu va l’appeler « Berger Clé de la Montagne » pour qu’il apparaisse ». Ils doivent aussi lui lancer e la clé et une fois qu’il disparait, ils doivent creuser à son emplacement pour prendre la sixième pétale. Ibrahim: « Il y a une parole secrète. Oubliez tout ce que vous avez vu et cette aventure est unique ! Racontez vos réactions. plus que ça …vous allez rire de moi mais de l’intérieur je n’arrive pas ! » Ibrahim est surexcité, il bouge partout et fait de grands gestes avec les bras, parce que l’aventure d’aujourd’hui s’annonce captivante. Lui même sait qu’il nage en plein délire. « Berger entre 2 montagnes, le nombre de son troupeau 102, jette tes pierres entre les 2 montagnes, et marche un pas ou deux ». Voici donc l’énigme de la prochaine fois ! Ibrahim: « Expliquez-moi une énigme plus plaisante que celle-ci ? » « Quelles pierres ? les pierres du jeu les pierres du jeu, 150 pierres sur un versant et 150 de l’autre, tu marches un pas ou 2, il va apparaitre t’indiquer la carte et la clé qu’il a pris, il se volatilise avec ! COMMENT ? je ne réfléchi pas ! COMMENT ? je sais pas ! » Ibrahim parle avec engouement tout au long. « C’est ce qu’ils nous a dit le vieux des énigmes. On va filmer les uns les autres et on va voir les choses les uns avec les autres ». L’étoile est le dernier symbole, aucune figure n’est à réalisée, seulement la parole secrète habituel: « ça s’est parachevé et la perfection (ou le parachèvement total) appartient à Dieu ». Ils ont ensuite prononcé la parole secrète suivante: « Le Berger de la Clé de la Montagne » (Ra3i mouftah aljabel). Sur le chemin qui mène vers le bas de la vallée, Ibrahim a vu une chouette et aussi des yeux. Amou Bouhyari s’est arrêté un moment pour dire que le rocher en forme de visage indiquait une autre pierre qui était à côté, et qu’à l’intérieur il y avait une pièce renfermant des énigmes. C’est là que le son du troupeau s’est manifesté pas très loin d’eux. En descendant, Amou Bouhyari dit: « Ibrahim, cette région il ne faut pas qu’on la dépasse, notre région c’est celle-ci ». Ibrahim: « Là où il y a eu le son du troupeau.. ». Amou Bouhyari: « Oui ». Ibrahim: « Viens on descend plus bas pour voir toute la région, pour voir par où il va apparaitre… La vallée fait peur, regardez les frères ». Amou Bouhyari dit que vers le couché du soleil les gens ne peuvent plus traverser cette région, ils étaient empêchés. Quand le berger est apparu, ils se sont avancés vers lui. Ibrahim était très étonné par son apparence. Amou Bouhyari lui a dit: « O berger de la montagne, voici la clé de la montagne ». Et il lui a lancé la clé, mais pour ne pas lui lancer sur lui, il l’a lancé pas très loin. Ibrahim: « Mon oncle tu l’as jeté dans notre partie, pas chez lui ! ». Amou Bouhyari: « O BERGER DE LA MONTAGNE, VOICI LA CLÉ DE LA MONTAGNE ». Ibrahim: « Mon once, ne lui crie pas dessus sinon il va nous nuire; y a un son de clé ! … Yeey ses yeux, ils sont de feu ! Attendez je zoome yeey ses yeuuuuux ! o maman ses yeux ! o maman ses yeux ! Mon oncle ne t’approche pas, pour l’amour de Dieu mec !! ». Amou Bouhyari: « la clé s’avare être chez lui ?! ». Amou Bouhyari n’est pas sûr c’est pour ça qu’il s’est approché. Ibrahim: « Comment ? voici la caméra mais je ne le vois pas. Où est la clé ? ». Amou Bouhyari s’écria: « Elle est CHEZ LUI O BRAHIM ! ». Ibrahim se met à crier à son tour: « YEY LA CLÉ, VOLE PAR DIEU VOLE SUR LUI ! PAR DIEU LA CLÉ VOLE SUR LUI ! … IL DESCEND SA MAIN IL DESCEND SA MAIN Il DESCEND SA MAIN ! IL Y A UN BRUIT DE !?! AUSSI ! YEYEEEY IL S’EST CACHÉ ! AHHH » ensuite Ibrahim est tombé mais ça ne l’a pas empêché de bien braqué sa caméra sur le lieu en question. Par la suite ils sont allés creuser pour récupérer la pétale. La clé a volé jusqu’au berger sans même qu’il ne bouge quoi que ce soit. On l’a voit glissé jusqu’à sa main. On a vu également ses yeux rouges éclairaient l’objectif comme s’il les braquait sur nous et ça avait fait très peur à Ibrahim au point qu’il les a comparé à du feu.