Amou Bouhyai a dit qu’il ne comprenait pas comment un djinn arrivait à prendre l’apparence de quelqu’un décédé. Ibrahim lui a dit que le qarine, le djinn malfaisant qui accompagne chaque homme, vivait généralement 100 ans après le décès de la personne. Ce à quoi Amou Bouhyari a répondu: « alors comment ça se fait que le son du chababa (l’instrument joué par le berger) est apparu ? ». Ibrahim n’a rien su dire, c’est donc un total mystère.

Le berger est apparu au même endroit. « O berger de chebaba, répond-nous ! » dit Ibrahim. À cela, nous avons entendu un cris strident, c’était donc lui qui criait précédemment. Ils ont dit a leur invité de ne pas avoir peur. L’invité a demandé pourquoi il avait crié comme ça. Il commençait à ressentir une grosse inquiétude. « Tu veux que ma maman vienne te raconter une histoire pour t’endormir ? on appelle cette endroit l’amas arraché (borj almaslou3) mon ami ! ». L’invité rétorqua: « vous allez m’égarer dans cette endroit ! ». Ibrahim: « Personne ne t’as obligé de venir avec nous…C’est bon les frères, observez le silence pour que l’aventure soit plaisante ».

Le vieux leur a demandé de dire la formule secrète de la porte de la grotte une fois le symbole placé (« elle s’est achevée et la perfection appartient à Dieu »). Et il a demandé aussi de faire un grand X. Ibrahim a dit qu’il n’y aurait pas de chant de hibou comme signal pour débuter. L’invité a aperçu une nouvelle fois l’homme de la lanterne, il s’est mis à balbutier en parlant. Et là moment épic, Ibrahim l’a mimé d’une manière sarcastique à en mourir de rire ! L’invité avait demandé dit ceci: « tu pense qu’on a fait une erreur ? ». Par la suite Ibrahim a cru entendre le son du hibou. Il y a eu de nouvelles traces dans la petite grotte signe de présence animale. Ibrahim a ensuite vu et poursuivi le vieux berger achababa et a dit qu’il était impossible qu’on ne le voyait pas « la terre l’a t-elle avalé ? ». Quand l’invité a vu le jeu en bas, il a crié le cris de sa vie. Après cela il voulait partir. Ibrahim lui a dit que s’il parait c’était là qu’il risquait quelque chose. Ibrahim disait que tout est allé bien, qu’il ne fallait pas s’en faire, ce à quoi Amou Bouhyari a répondu « tu trouves que c’est une chose rassurante ce qui se passe ? ». Ibrahim a dit qu’il avait droit à 3 essais encore. Donc au moment où il voulait refaire une nouvelle tentative, une douleur intense s’empara de sa jambe, le faisant tordre de douleur par terre. Et cette douleur était lié au cris strident du vieux berger achababa. Amou Bouhyari a tiré Ibrahim pour l’écarter du lieu et a demandé à son invité de s’écarter des pierres car d’après lui elles étaient lié à la douleur que ressentait Ibrahim.

Plus tard dans la soirée, Amou Bouhyari nous a donné de leurs nouvelles. Ibrahim a dit qu’il a senti comme quelque chose entrer en lui d’en bas, comme un vent et qu’ensuite à chaque fois que le berger criait, il avait un mal énorme de tête. Il avait aussi une douleur au niveau du genou et il a dit qu’avec ce qu’il ressent ça sera pas possible de marcher pour faire la prochaine expédition.

L’épisode: