Avant l’exploration, voici ce que leur a dit le vieux des énigmes:

Ce qui se cache derrière l’énigme du jeu de la djinn avec la reine n’est pas une statuette mais bien un trésor, celui de la reine. Elle l’a confiné avec des énigmes tenus par des gardiens djinns (arssaad). C’est elle qui est allé cherché un djinn qui a mis en place des gardiens. Le vieux a une carte qu’il n’a pas su réaliser car il y a des signes compliqués à déchiffrer. Mais il sait que Amou Bouhyari est doué dans ce domaine, c’est pourquoi il espère que lui pourra. Il leur a dit s’ils réussissaient à le voir, c’était déjà beaucoup. Mais avec du génie, ils pouvaient le décrocher. Donc on comprends maintenant pourquoi des trésors sont cachés par des djinns, ce sont des gens qui le font pour compliquer la tâche de ceux qui cherchent à s’en accaparer.

Résumé de l’exploration:

Bid bel ard, il y avait quelque chose par terre que le vieux des énigmes leur a dit de s’en éloigner car dangereux. Ça c’était la première consigne du début de l’exploration. Il a aussi prévenu Ibrahim que le cris allait se faire entendre encore et qu’il ne fallait pas se focaliser dessus. Quand ils ont aperçu le berger, ils lui ont dit qu’ils n’étaient pas venus lui nuire mais uniquement résoudre l’énigme. Personnellement je pense que le djinn sous forme de vieux berger fait parti intégrante du jeu et de l’énigme et que c’est lui qui encadre l’expédition en la compliquant où non. Quand le cris s’est fait entendre, Ibrahim: « Ne le laisse pas crier s’il te plait » Amou Bouhyari: « Ça s’est parachevé et la perfection appartient à Dieu ». Voici une nouvelle consigne pour empêcher les cris/attaque contre Ibrahim (le mal de tête). Le vieux des énigmes leur a dit aussi de jeter du sel sur des points stratégiques comme à l’intérieur de la petite grotte où ils déploraient la croix. Il leur a dit aussi que les nains étaient avec les djinns pour les contrer, c’est pourquoi il faut les éloigner avec du sel et des récitations (pour éviter par exemple que les nains dérobe le jeu). Ibrahim a constaté un moment qu’une grosse pierre venait d’être placer en haut et qu’une ombre noire était derrière, et effectivement quelques secondes plus tard la pierre dévalait la pente. Ils ont changé la manière de dessiner le X et c’est ça qui a coincé la première fois. Une fois dessiné, Ibrahim a oublié de dire la formule secrète pour annoncer qu’ils continuaient, Amou Bouhyari le lui a rappelé. En passant devant la pierre noire, autre point clé, ils ont posé du sel. La musique du berger s’est fait entendre par la suite, signe que le passage était ouvert. Un autre signe qu’ils n’ont pas relevé c’est celui de l’homme de la lanterne qui n’était plus là pour annoncer le danger. Y a eu des yeux sur le côté et une lumière ou un feu au delà de la vallée, ils lo’nt constaté. Ils devaient aller à côté d’un arbre. Mais avant, Ils ont posé du sel encore devant une pierre. Amou Bouhyari l’a oublié mais cette fois Ibrahim s’en est rappelé, une chance car ça pouvait nuire à l’expédition une fois de plus. Ils sont arrivés devant une pierre en forme de visage.

À côté de cette pierre se trouvait la troisième pétale, il fallait chercher des les crevasses. Ils n’ont pas compris pourquoi le vieux berger apparaissait, Ibrahim disait qu’il n’avait pas peur si c’était cela qu’il voulait provoquer. Où alors il se tenait juste au dessus de la pétale pour la leur indiquer.

L’aventure est sur le snap d’Ibrahim: Inrahima19